Nombre de visites sur cette page

chiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpg

logo 06_20070224_1631_004d154_route_ombre_jpb_r1.png

Mardi 26 Septembre au Vendredi 29 Septembre 2017
Compte Rendu du BRM de 1000 kilomètres
Des Alpes à la Route Jacques Coeur, 1000k en France










Mille kilomètres, c'est à mi-chemin entre le défi sportif et une organisation personnelle qui doit être sans faille. Jeanne Mas a dix ans de plus que moi! En 1984, j'étais en seconde quand je chantonnais ses chansons qui se baladaient dans le Top 50!



image 20170926_1500_jeanne_mas_toute_premiere_fois-g.jpg

Celle qui va nous intéresser ici, c'est la Toute première fois qui m'a accompagné pendant mes repérages. En effet, ce brevet de Mille kilomètres est l'aboutissement de 4 Aller-Retour en Bretagne pendant lesquels j'aspirais à faire ce brevet avec les participants inscrits... Il m'a fallu ces quatre Aller-Retour pour apprécier que le Rhône se traverse mieux à Condrieu qu'à Givors, qu'à Meys, il faut mieux prendre à gauche pour rejoindre Vareille afin d'éviter la D1082, que la route après Dun sur Auron n'a vraiment aucun rendement pour préférer passer à Valigny et qu'il faut quand même essayer de voir l'endroit où Georges Sand a séjourné avec Franz Liszt (Saint Chartier) ainsi que la célèbre Mare au Diable...

Mais la saison 2017 a démarré tôt, la lassitude est arrivée et les longues nuits de l'équinoxe ne m'ont pas trop donné envie de faire ce brevet. L'organisateur va donc déclarer forfait, comme finalement pas mal de participants. C'est une autre occupation qui m'attend, celle de donner les départs et de voir arriver les randonneurs et de discuter avec eux. C'est une autre sorte de brevet qui commence, brevet que nous allons dérouler ensemble, mais avec des kilomètres en moins dans les jambes et des nuits à se reposer...

Pour 70% des randonneurs, ça sera une Toute Première Fois qu'ils tenteront un brevet de Mille kilomètres... Certains dormiront à l’hôtel, d'autre le feront d'une seule traite ou presque. C'est un peu comme au Paris-Brest-Paris, sauf que là, il n'y a pas de ravitaillements assurés tous les 80 kilomètres, il n'y a que 8 randonneurs et qu'au bout d'un certain temps, les 8 randonneurs vont se retrouver seuls sur la route...

Dès que le départ a été donné, c'est parti pour au moins 10 heures de nuit. On entre de suite dans le vif du sujet avec sa dynamo comme seule fidèle compagne... Quelle vie!




fichier 20170926_2059_002brm1000_depart_grenoble_grenoble_nicolas_bourin_henri_morandini_alain_berrux_nicolas_bosso_bertrand_affres_jpb-0.jpg

Nous sommes une petite dizaine sur la place de Sfax: les randonneurs, confiants ou inquiets, Alain venu en voisin et l'organisateur. Il y a moins de monde qu'au Paris Brest Paris, l'organisation est vraiment confidentielle et aucun participant habite en Isère...


Après avoir proposé les cartes papier aux participants, il n'y a pas eu de coup de sifflet pour donner le départ, mais juste un signe à 21h00, me faisant remarquer qu'il était finalement 21h02. Il me restait des cartes, Pascal est parti le dernier et le tramway est vite arrivé. Alain s'y est engouffré et quelques minutes après, la place de Sfax était redevenue calme... Il faisait déjà nuit...

Je me suis couché, sans aucun problème et sans craindre une éventuelle crevaison où il m'aurait fallu réparer avec la frontale. Une fois couché, je n'ai pas rêvé de chemins de terre ou de randonneurs qui se seraient perdus. Je ne me suis même pas réveillé de la nuit. Assurément, j'ai dormi du mieux du monde. J'ai certainement dormi pour les randonneurs, comme pour leur donner du sommeil... par la pensée. Le jour s'est levé, les voitures sont passées là où les randonneurs étaient partis et je suis allé au travail à... vélo...

Dans la journée, un premier courriel est arrivé: un randonneur venait d'abandonner après 150 kilomètres. Dans la soirée un autre était à bout de motivation dans la forêt de Dreuille. Là, je me suis vu à sa place! Ayant fait la partie la plus dure, et ayant apprécié la route dans la forêt jusqu'à Cosne d'Allier, j'ai essayé de le remotiver. Imaginez vous au téléphone avec une pompe pour le regonfler par téléphone. C'est fait, quinze minutes après, il était reparti...

Plus d'autres nouvelles... Le téléphone restait muet. Seul, il ne me restait qu'à me demander:

Autant de questions restées sans réponse... Je me suis recouché le mercredi soir et encore le jeudi soir. Les deux soirs, c'était pareil. M'endormir le mieux possible pour essayer de leur donner du sommeil, pour qu'il puissent pédaler le mieux possible... et profiter des beaux paysages comme...

fichier 20170929_1002_d918_route_saint_chartier_chateau-0.jpg

Le Château des Maîtres Sonneurs à Saint Chartier...

fichier 20170929_1033_003d19_route_la_folie_panneau_velo_jpb-0.jpg

Avant d'arriver à Issoudun, c'est un peu de la folie ce brevet...

fichier 20170929_1040_d92_route_foret-0.jpg

Sur la route du retour, dans une des forêts du Cher, sur sa rive gauche avant Thaumiers...




Voici maintenant, le détail des arrivées dans un ordre volontairement désordonné afin qu'il n'y ait pas de notion de compétition sur ces brevets de cyclotourisme. Chaque participant connait son temps, il ont forcément vécu des choses différentes et le seul but était d'arriver en forme et sans incident. Bravo les amis, vous avez été au top! Je vous félicite...

fichier 20170929_113000_brm_arrivee_grenoble_henri_morandini_resized-0.jpg

Pour suivre les arrivées, il suffit d'écouter l'appareil photo!

fichier 20170929_1200_001brm1000_arrivee_grenoble_henri_morandini-0.jpg

Henri est diagonaliste et bien connu dans mon club, l'Amicale des Diagonalistes! Il a apprécié le parcours, si bien apprécié qu'il a passé une nuit à Issoudun et une autre à Chauffailles. Ajoutez à ces deux arrêts un bain chaud et une assiette de pâtes et vous aurez une partie de la liste des ingrédients qu'Henri m'a raconté... Bravo!

fichier 20170929_1220_brm1000_arrivee_grenoble_michel_mevel-0.jpg

Michel est aussi un ami diagonaliste! On pourrait dire que c'est le régional de l'étape mais on doit aussi ajouter que c'est le doyen du brevet... A plus de soixante dix ans, il signe ici un beau brevet, avec des restes de boue sur ses pneus. Il roule sur un vélo en carbone à double plateau, mais dans le creu de l'oreille, il me glisse qu'il aurait préféré sa randonneuse à triple plateau...

fichier 20170929_1230_002brm1000_arrivee_grenoble_pascal_benistand-0.jpg

Pascal est un habitué des brevets de longue distance. Comme la plupart des participants, il a roulé seul mais il connaissait le parcours. Il avait tout étudié, surtout les endroits litigieux sur google street view et m'avait demandé des précisions bien avant de partir...

fichier 20170929_1250_001brm1000_arrivee_grenoble_bertrand_affres-0.jpg

Si vous ne connaissez pas Bertrand, sachez tout d'abord qu'il est aussi diagonaliste et qu'il apprécie les brevets de mille kilomètres... Il a fait son premier avant que je commence mon premier 200... Venu de Paris, il a trouvé celui-ci un tantinet trop difficile. Pourtant Bertrand est arrivé en pleine forme après avoir pris une pizza au Col de la Placette...

fichier 20170929_1253_002brm1000_arrivee_grenoble_alain_berrux-0.jpg

Alain est aussi un randonneur expérimenté mais plus jeune que le doyen de cette épreuve. Arrivé sous la pluie battante mais passionné par la longue distance, il a été étonné de voir des limaces venir se blottir contre son téléphone portable pendant ses instants de repos...

fichier 20170929_1255_brm1000_arrivee_grenoble_bertrand_affres-0.jpg

Une arrivée en pleine nuit sur la rue Félix Esclangon... Je ne me souviens plus de ce que m'a dit ce participant...

fichier 20170929_184211_brm_arrivee_grenoble_nicolas_bourin_resized-0.jpg

J'aurais bien aimé discuter avec Nicolas. Mais le passage devant la boite aux lettres a été trop rapide pour moi, et il n'a eu comme compagnon que l'appareil photo avec une histoire sans paroles. Bravo Nicolas pour ce nouveau mille...





Bertrand et Nicolas ont dû séjourner dans les mêmes hôtels mais en y arrivant à des heures différentes... Ils ont géré leurs progressions différement, avec des nuits plus longues pour l'un et des journées de pédalage plus longues pour l'autre... Au moment où vous lisez ces lignes, les randonneurs sont en train de se reposer. Les routes du Cher doivent être toujours aussi tranquilles. Vous aurez peut-être l'occasion d'aller les voir entre Verneuil et Thaumiers dans les prochaines années...





Et une ressource externe sur ce BRM:

  1. Le récit d'Alain



fichier go_toppage.png

    N'oublions pas nos amis...

logo Eric Vincent

À la mémoire d'Éric Vincent: En tant que participant à ce brevet et ami du Cyclo Club de Gap, je me permets de vous informer du terrible accident qui est survenu samedi 04 Juin 2011 au soir et qui a couté la vie à Éric Vincent, engagé comme nous tous sur ce brevet et renversé par un chauffard ivre. Lire:
Lundi 06 Juin 2011: Article de La Provence et celui du Dauphiné Libéré.
Mardi 07 Juin 2011: Article de La Provence et celui du Dauphiné Libéré.
Mercredi 08 Juin 2011: Article du Dauphiné Libéré.
Jeudi 09 Juin 2011: Article de La Provence, celui du Dauphiné Libéré et ce flash.
Vendredi 10 Juin 2011: Les obsèques d'Éric ont été célébrés à Gap avec beaucoup d'émotions.
Éric avait 47 ans, marié, trois enfants et habitué des BRM de Gap. Le matin, j'ai remarqué sa veste réfléchissante rouge, très visible et qui dénote des habituelles vestes jaunes. J'ai pris la photo ci-contre alors que nous roulions ensemble avant Sauzet avant de poursuivre notre brevet à notre rythme... J'assure la famille de mon soutien moral...


logo Cyril Thimonnier

À la mémoire de Cyril Thimonnier: J'ai appris, pendant le BRM de 600k de Chartres (28), le terrible accident qui a couté la vie à Cyril Thimonnier. Cyril tentait le dernier Brevet qualificatif pour PBP 2011 quand il a été heurté par l'arrière en pleine ligne droite par un automobiliste qui a pris la fuite. L'accident s'est passé juste avant Puiseaux (lieu de contrôle). Lire:
Lundi 13 Juin 2011: Article du Parisien.

La photo ci-contre montre Cyril Thimonnier sur le chemin du retour de PBP 2007 au contrôle de Villaines La Juhel (Crédit photo: Denis Transon). Cyril avait 39 ans et il était père de deux jeunes enfants. J'assure cette nouvelle famille de mon soutien moral...

 

Avertissement

 

Les personnes photographiées sur cette page, acceptent tacitement de figurer sur les pages de mon site internet. Je m'engage à vérifier que les clichés et les annotations ne concernent que le cyclotourisme à l'exclusion de tout autre commentaire. Cependant, pour préserver les libertés individuelles de chacun, chaque personne bénéficie d'un droit de retrait dont elle peut faire usage, n'importe quand, en suivant ce lien