Nombre de visites sur cette page

chiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpg

logo 29_20131031_1417_001vcm_vlb_pano05_r0.png

Dimanche 23 Juillet 2017
1997 - 2017: Vingt ans de BRA !







Le Brevet de Randonneur des Alpes est une véritable institution du cyclotourisme en France. Il est mythique par son parcours, empruntant les Cols de la Croix de Fer et du Galibier dans un sens ou un autre. Dans les années 1980, c'était des milliers de cyclos qui s’élançaient sur ce parcours. Les années ont passé, ont changé mais l'épreuve est toujours restée là, avec ce départ de nuit, ces variantes de parcours imposées parfois par la force des choses et pour le cyclotouriste, c'est toujours un plaisir de revenir à Grenoble en ayant fait cette bonne journée de vélo...

Fraichement débarqué de Paris en 1997, le sens était celui du Galibier-Mollard-Croix de Fer. En partant à l'époque de Grenoble à 2h00, je me souviens de cette longue remontée dans la haute vallée de la Romanche pour voir le soleil effleurer le glacier de la Meige. Facile, car au Galibier, le plus dur était fait, il suffisait de faire le Mollard avant d'aller manger un morceau de Comté à la Croix de Fer avant de revenir. Ce n'était pas sans compter sur la canicule dans le Mollard, mais là, le CTG veillait sur nous pour nous hydrater. Christian et Patricia, ça vous parle?

Deux ans plus tard, c'était une année de PBP! On ne plaisante pas et il est conseillé à celles et ceux qui veulent s'aligner sur la ligne de départ de faire le Super! Superbe parcours où je me souviens être parti derrière les motards pour remonter le Grésivaudan, en allant chercher cet impossible Grand Cucheron au fond de la vallée des Huiles. Il faisait presque jour. Là, encore, le CTG veillait sur nous avec du chocolat au bon matin. Direction ensuite le Glandon, la Croix de Fer, puis le Galibier avant de rentrer avec un compteur affichant les 300km...

Les années suivantes ont vu le sens s'inverser, logiquement, avec des compagnons de route qui allaient, qui venaient... Mais à toutes les éditions, je me souviens de Luc, costaud... En 1997, son fils Thierry était petit... En 2005, il y a eu l'essai du changement de date, en 2007, le tragique accident de l'autocar dans la rampe de Laffrey à l'arrivée et en 2011 le temps incertain... Avec un vent fou rencontré dans la Maurienne, le Télégraphe sous la pluie, un freinage incertain sous les trombes d'eau pour rejoindre Valloire, j'ai préféré finir dans le coffre d'une voiture à Plan Lachat. C'était déjà çà! En 2015, la Chambon nous a confisqué le Galibier alors le BRA est allé s'échouer sur les lacets du Chaussy. Finalement pas mal, et tellement inattendu...

Alors pourquoi faire celui de 2017? Certes, c'est le meme parcours qu'en 2003, 2007, 2011, mais il y a les vingt ans et la possibilité de faire le Col de Sarenne en fin de parcours. Est ce possible? Réponse dans cette page... Voici les deux films (Cliquez sur l'image pour voir le film...) de cette journée, découpés en deux car comme je ne roule pas vite, je n'ai pas pu faire la randonnée en moins de douze heures...





La météo n'est pas encore au top pour cette année 2017! Des orages sévissent au sud de Grenoble le samedi soir jusqu'à Minuit et voyant la météo, je me recouche à 00h05. Impossible de me rendormir, les éclairs s'éloignent et vers 00h30, on n'entend même plus le tonnerre après les éclairs. Je me lève et c'est toujours un peu étrange de prendre le petit déjeuner à 00h50...

fichier 20170723_0235_d1091_route_de_nuit_peage_vizille-0.jpg

Départ à 1h40, dans un Grenoble encombré de routes mouillées, de voitures garées sur les pistes cyclables du Centre ville. L'orage n'a rien refroidi, j'apprécie rouler pieds nus et après Pont de Claix je prends mon rythme de croisière... Ça roule...

fichier 20170723_0236_d1091_route_peage_de_vizille-0.jpg

La route est ensuite bien trempée. Le vélo lavé est vite sali et dans le faisceau lumineux de l'éclairage, je vois voltiger les gouttes d'eau...

fichier 20170723_0244_d1091_route_de_nuit-0.jpg

On pourrait discuter longuement de l'intérêt de faire du vélo la nuit. On m'a souvent opposé le fait de ne rien voir, de la dangerosité de l'instant sans pour autant chercher à comprendre ce que la nuit va finir par offrir: le levé du jour. Les personnes qui m'ont reproché de rouler de nuit font peu ou pas de vélo et quand elles en font, c'est pour 10k entre 14h00 et 18h00 en s'arrêtant trente six fois... Allez donc expliquer à ces personnes que j'ai apprécié voir le renard me regarder à Livet, ou alors l'odeur des feuillus trempés dans la montée d'Articol...

fichier 20170723_0546_001d526_route_barrage_de_grand_maison-0.jpg

Le peloton dans la vallée de la Romanche s'est finalement éclaté dans la montée de la Vallée de l'Eau d'Olle. Pas facile de savoir avec qui on roule, j'ai reconnu Didier, mais c'est Jean-Pierre qui a reconnu mon allure et mon pédalage dans le Défilé du Maupas avec une pente à 12%...

fichier 20170723_0548_d526_route_barrage_de_grand_maison-0.jpg

Au dessus du barrage de Grand Maison, la nuit tire sa réverrence, le jour se lève. A l'horizon, le soleil signale qu'il fait de son mieux pour venir... Plus je vais grimper, mieux je vais le voir... Aller.. Aller...

fichier 20170723_0601_002d526_route_traite_des_vaches-0.jpg

Dans la vallée de l'Eau d'Olle, les alpages sont occupés par les moutons de la Crau et par les vaches. A l'aurore, c'est l'heure de la traite. Il y a du boulot, on ne chome pas...

fichier 20170723_0602_d526_route_vallee_de_eau_dolle_derriere-0.jpg

Et pendant ce temps, les cyclos progressent dans la montée... Ici, c'est chacun pour soi...

fichier 20170723_0621_001d526_route_vallee_de_eau_dolle_derriere_vue_aiguille_de_largentiere-0.jpg

Il fait quasiment jour quand j'arrive au plus haut de la vallée de l'Eau d'Olle! J'ai dû me tourner pour prendre cette photo des Aiguilles de l'Argentière, le temps d'avoir froid, car mon maillot mouillé de transpiration s'est retrouvé contre ma peau. Même le col est trempé. Bon sang, je n'ai jamais transpiré autant à 6h20 du matin...

fichier 20170723_0631_d526_route_col_de_la_croix_de_fer-0.jpg

L'arrivée au Col de la Croix de Fer est synonyme de quiétude et de silence... Il n'y a aucun bruit, une belle ambiance de recueillement pour celles et ceux qui savent en profiter. On entend les cyclos arriver, un par un...

fichier 20170723_0633_001d526_route_col_de_la_croix_de_fer_ravito-0.jpg

Du côté du ravitaillement, on ne chome pas non plus! C'est comme pour la traite des vaches, mais en sens inverse... Pointage de la carte de route et ravito pour les cyclos...

fichier 20170723_0633_003d526_route_col_de_la_croix_de_fer_compteur_temperature-0.jpg

L'orage d'hier soir a tout refroidi. Les dix degrés de température ne fond plus penser à la canicule... Enfin de l'air frais. J'inspire à fond pour en profiter...

fichier 20170723_0633_004d526_route_col_de_la_croix_de_fer_compteur-0.jpg

Et déjà presque 2000 mètres d'élévation positive!

fichier 20170723_0637_001d526_route_lever_soleil-0.jpg

À 6h40, voici le soleil! C'est un peu comme un soleil d'automne ou de printemps, avec ses rayons rasant et les belles couleurs qu'il va savoir mettre en évidence...

fichier 20170723_0637_002d526_route_fleurs_vallee_de_arvan-0.jpg

Prenez par exemple ces fleurs rouges au devant de la vallée de l'Arvant...



Longue descente vers Saint Sorlin d'Arves, Saint Jean d'Arves, le pont de Belleville, sur une route pas toujours en bon état...

fichier 20170723_0715_d80_route-0.jpg

La montée vers le Col du Mollard est détrempée, la route mouillée, mais c'est une solution inespérée pour se réchauffer...

fichier 20170723_0729_d80_route_patrick_villard-0.jpg

Je suis remonté par Patrick. Il regrette de ne pas être venu au dernier 600k, à cause de la météo. Il est resté chez lui à pas faire grand chose, sous un temps excécrable. Il aurait dû venir...

fichier 20170723_0738_001d80_route_vue_aiguille_arves-0.jpg

Souvenirs des Aiguilles d'Arves aux environs de la Villette...

fichier 20170723_0738_003d80_route_vue_combe_genin-0.jpg

...et de la Combe Genin, la belle montagne entaillée sur sa face ouest...

fichier 20170723_0747_d80_route_col_du_mollard-0.jpg

Arrivée au Col du Mollard et réchauffé! Ouf!

fichier 20170723_0756_001d80_route_col_du_mollard_thierry_luc-0.jpg

Je suis rejoint par Stéphane. L'occasion de parler de son problème de dérailleur sur le dernier 600k, de son grand voyage avec Christophe... Luc est toujours un grand admirateur du BRA, le voici avec Thierry, tout petit en 1997, le temps a passé...

fichier 20170723_0808_d80_route_albiez_montrond_cafe_muffins-0.jpg

J'aime beaucoup le village d'Albiez Montrond! Un beau village savoyard devant la Pointe d'Emy. Quand j'y passe à l'intersaison, tout est fermé. Là, j'ai rendez vous avec un café et un muffins aux pépites de chocolat... Allez aussi expliquer aux personnes qui ne font jamais de vélo qu'il est agréable de prendre un petit déjeuner à bicyclette... Mission impossible...

fichier 20170723_0826_001d80_route_albiez_le_jeune-0.jpg

Passage à Albiez le Jeune...

fichier 20170723_0826_002d80_route_albiez_le_jeune-0.jpg

...avant de partir pour 49 virages à la descente sur une route parfois encombrée de gravillons ravinées...

fichier 20170723_0849_001d80_route_villard_gondran_marie-noelle_froment-0.jpg

Passage à Villargondran, au centre du village, pour prendre la belle photo de l'église...

fichier 20170723_0921_d1006_route_vallee_arc-0.jpg

Ca file dans la vallée de l'Arc... Vite, en finir avec les lignes droites...

fichier 20170723_0938_d1006_route_saint_michel_de_maurienne-0.jpg

C'est ici que commence la montée! Et quelle montée! Il est affiché 12km pour le Col du Télégraphe et 34km pour le Galibier...

fichier 20170723_0958_001d902_route_allure_telegraphe_compteur-0.jpg

L'avantage du Col du Télégraphe est qu'il est quasiment constant en pente. Depuis 1997, j'ai appris à le connaitre! Assis, installé sur le 28x32, voici mon rythme de croisière... Je vous l'accorde, ça ne monte pas vite, mais ça monte. Les but est d'y arriver, sans se faire mal, n'est-ce pas?

J'ai été remonté dans le Télégraphe par Sébastien...

fichier 20170723_1048_d902_route-0.jpg

Apprenez à reconnaitre la fin du Col du Télégraphe: Quand vous ne voyez plus d'arbres sur votre droite, vous êtes à un kilomètre de l'arrivée!

fichier 20170723_1051_001d902_route_col_du_telegraphe-0.jpg

Arrivée au Col du Télépgraphe! Ouf! Je suis trempé de transpiration!

fichier 20170723_1051_002d902_route_col_du_telegraphe_compteur-0.jpg

La dénivelée positive affiche maintenant 3415 mètres... Et le Galibier n'est pas passé...

fichier 20170723_1119_001d902_route_valloire-0.jpg

Animations touristiques à Valloire! On montre les danses des villes de montagnes au touristes, pendant que les enfants font un tour de calèche...

fichier 20170723_1127_d902_route_valloire_pique_nique-0.jpg

...et que le cycliste rédacteur se régale d'une pizza et de deux tiramisu aux spéculous...



La sortie de Valloire s'accompagne par une forte montée... En arrivant aux Verneys, je sens une drôle de sensation dans la conduite: diagnostic rapide: Crevaison à l'avant! Il fallait bien cela pour fêter les vingt ans de BRA. Je ne trouve pas la coupure dans le pneu, inutile de prendre le risque d'une seconde crevaison, je repars sur le pneu de secours! J'aurais tout le temps de réfléchir sur cette crevaison lente à domicile. Réparer une crevaison n'est pas une habitude pour moi: 50 minutes d'arrêt... En repartant je retrouve Marcel et Gilles au ravito en train de déjeuner. Ils me dépasseront à nouveau à Plan Lachat...

fichier 20170723_1247_003d902_route_apres_les_verneys-0.jpg

Ça roule bien jusqu'au pont sur la Valloirette: le compteur affiche 22km/h...

fichier 20170723_1302_d902_route_roche_olvera-0.jpg

Après le Hameau de Bonnenuit, la roche Olvera est toujours aussi belle...

fichier 20170723_1322_001d902_route_plan_lachat_velo_jpb-0.jpg

Plan Lachat: Dernière gare de péage avant le Galibier! Rencontre avec Germain qui vient de crever et Manuel en train de gérer en regardant le paysage: tout simplement... Arrêt et relance du GPS, vérification de la batterie, à 60% de charge, la batterie veut aller à Sarenne... C'est moi qui décide quand même...

fichier 20170723_1342_001d902_route_vue_route_muletiere-0.jpg

Après Plan Lachat, la route muletière des Rochilles s'offre au regard... Une prochaine expédition?

fichier 20170723_1342_003d902_route_cyclos-0.jpg

Je me suis arrêté quelques instants pour une pause... Pas facile derepartir avec ce défilé de vélos...

fichier 20170723_1343_001d902_route_velo_jpb_berces_spondylles-0.jpg

Aller, il faut y aller...

fichier 20170723_1353_001d902_route_allure_galibier_compteur-0.jpg

Par rapport au Télégraphe, le rythme s'est ralenti... Maintenant, me voilà sur le 28x36, fatigué et avec le vent de face! Pas sur d'aller à Sarenne!

fichier 20170723_1409_d902_route-0.jpg

La grande ligne droite avant le collet du Plan Nicolas bien ventilé. Impossible de lacher le cintre pour prendre la photo et le maillot est trempé de transpiration, j'ai froid...

fichier 20170723_1429_001d902_route-0.jpg

Briançon tout droit
Col du Galibier, à gauche... Il suffit de suivre les flèches...

fichier 20170723_1430_002d902_route-0.jpg

Bon sang, ça grimpe ici! Vous vous en souvenez non?

fichier 20170723_1438_001d902_route-0.jpg

La dernière rampe... Au bout, l'arrivée... pour une dénivelée totale de 4600 mètres... Aller, aller...

fichier 20170723_1439_d902_route_col_du_galibier-0.jpg

Ca va être chaud patate ici! Arriver à négocier l'arrivée entre le cyclo de Vizille et le motard sans se casser la figure! Ouf!



Col du Galibier: 14h50: Onze minutes d'arrêt
Une potion de Riz au lait, deux cookies avant de chercher de la compagnie pour aller à Sarenne: Interrogés et très polis, trois cyclos de Gières et du Team Chamrousse refusent gentiment... Mais avec la circulation sur la D1091, la remontée dans les tunnels du Défilé d'Infernet et la longue ligne droite, ma décision d'aller sur la route pastorale est presque déjà prise... La batterie du téléphone va être contente...


image 20170723_1456_002d902_route_col_du_galibier_vue_nord_pano02-g.jpg


fichier 20170723_1621_d1091_route_vue_lac_chambon-0.jpg

Je retrouve Denis à l'entrée de la route de secours. Il a un dur boulot entre aiguiller les cyclos sur la route de secours, et les voitures dans le nouveau tunnel du Chambon ouvert... Il y arrive, mais une automibiliste n'a rien compris, elle voulait nous suivre! Demi tour...

fichier 20170723_1635_001d25_route_mizoen-0.jpg

Mizoen: 200 kilomètres affichés sur le compteur... La vallée du Ferrand va commencer...

fichier 20170723_1635_002d25_route_mizoen_panneau-0.jpg

C'est par ici à droite, il suffit de suivre les flèches comme m'a demandé une voiture d'assistance pour suivre le BRA...

fichier 20170723_1655_d25_route_panneau-0.jpg

Clavans, c'est par ici, à gauche, là où ça monte...

fichier 20170723_1741_001cv_route-0.jpg

Nous sommes peu de cyclos à progresser dans la montée, mais les marmottes et les oiseaux se sont tus... Des accompagnateurs du BRA crient pour encourager un cyclo. Les marmottes ont compris, elles sont parties... Dommage...

fichier 20170723_1831_001cv_route_col_de_sarenne-0.jpg

L'arrivée au Col de Sarenne où j'ai le plaisir de revoir Alain et Odile. Nous parlons de vélo, des milliers de vélo en 1983 et 1985... J'attaque mon bol de semoule aux dattes, j'en ai besoin...

fichier 20170723_1831_003cv_route_col_de_sarenne_compteur-0.jpg

Le compteur en a pris un coup: 5600 mètres de dénivelée positive... La batterie du téléphone n'a rien vu passer, elle veut maintenant rentrer par le col d'Ornon. Ca va aller oui?

fichier 20170723_1842_002cv_route-0.jpg

Beauté d'une fin de journée vers le col du Cluy...

fichier 20170723_1908_d211_route_vue_vallee_romanche-0.jpg

En descendant l'Alpe d'Huez... Une petite pause est la bienvenue pour profiter du paysage...

fichier 20170723_1924_001d211_route_la_garde_eglise-0.jpg

La Garde, nouvelle pause pour prendre de l'eau fraiche... Profitons de nos fontaines en Isère car dans le centre de la France, c'est une peu la misère...

fichier 20170723_1950_001d1091_route_rochetaillee_panneau-0.jpg

Après Rochetaillée, je pédale pépère pour rentrer et me faufiller contre le vent... Je suis repris par un gars qui me dit qu'il y a derrière une personne qui me connait... Je ralenti et effectivement, Eric m'est présenté! Nous avons plaisir à nous revoir, discussion de quelques instants avant de prendre l'aspiration. Le compteur affiche 52km/h. Ce n'est pas assez pour une groupe de cyclos qui nous dépasse, mais ils roulent de façon désordonnée... Finalement tout le monde va exploser à la sortie de Gavet...

fichier 20170723_2124_pc_route-0.jpg

Retour tranquille à vélo depuis Vizille, sur la voie verte le long du Drac... Je double un gars sur un VTT qui me demandé si j'ai fait... un grand tour avec ce vélo et les sacoches...




Tout dépend de la définition qu'on donne à l'adjectif grand qui peut être finalement un petit tour par rapport à un tour de France. Mais lui revient de Grand Place et comme mon compteur affiche 287 kilomètres, c'était finalement un grand tour...

Je n'ai pas veillé tard ce soir, la douche, une soupe de légumes chaude pour bien se réhydrater et au lit... En m'endormant, je me suis dit que dans vingt ans, j'aurais soixante dix ans... Assommé par cette réflexion, je me suis endormi...

Voici d'autres ressources sur ce BRA:

  1. Le récit de Marcel de l'AC3F



fichier go_toppage.png

    N'oublions pas nos amis...

logo Eric Vincent

À la mémoire d'Éric Vincent: En tant que participant à ce brevet et ami du Cyclo Club de Gap, je me permets de vous informer du terrible accident qui est survenu samedi 04 Juin 2011 au soir et qui a couté la vie à Éric Vincent, engagé comme nous tous sur ce brevet et renversé par un chauffard ivre. Lire:
Lundi 06 Juin 2011: Article de La Provence et celui du Dauphiné Libéré.
Mardi 07 Juin 2011: Article de La Provence et celui du Dauphiné Libéré.
Mercredi 08 Juin 2011: Article du Dauphiné Libéré.
Jeudi 09 Juin 2011: Article de La Provence, celui du Dauphiné Libéré et ce flash.
Vendredi 10 Juin 2011: Les obsèques d'Éric ont été célébrés à Gap avec beaucoup d'émotions.
Éric avait 47 ans, marié, trois enfants et habitué des BRM de Gap. Le matin, j'ai remarqué sa veste réfléchissante rouge, très visible et qui dénote des habituelles vestes jaunes. J'ai pris la photo ci-contre alors que nous roulions ensemble avant Sauzet avant de poursuivre notre brevet à notre rythme... J'assure la famille de mon soutien moral...


logo Cyril Thimonnier

À la mémoire de Cyril Thimonnier: J'ai appris, pendant le BRM de 600k de Chartres (28), le terrible accident qui a couté la vie à Cyril Thimonnier. Cyril tentait le dernier Brevet qualificatif pour PBP 2011 quand il a été heurté par l'arrière en pleine ligne droite par un automobiliste qui a pris la fuite. L'accident s'est passé juste avant Puiseaux (lieu de contrôle). Lire:
Lundi 13 Juin 2011: Article du Parisien.

La photo ci-contre montre Cyril Thimonnier sur le chemin du retour de PBP 2007 au contrôle de Villaines La Juhel (Crédit photo: Denis Transon). Cyril avait 39 ans et il était père de deux jeunes enfants. J'assure cette nouvelle famille de mon soutien moral...

 

Avertissement

 

Les personnes photographiées sur cette page, acceptent tacitement de figurer sur les pages de mon site internet. Je m'engage à vérifier que les clichés et les annotations ne concernent que le cyclotourisme à l'exclusion de tout autre commentaire. Cependant, pour préserver les libertés individuelles de chacun, chaque personne bénéficie d'un droit de retrait dont elle peut faire usage, n'importe quand, en suivant ce lien