Nombre de visites sur cette page

chiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpg

logo 30_20131028_1540_004vcm_pano06_r0.png

Pour se qualifier à Paris-Brest-Paris
BRM de 200k avec les copains (2/2)







Après une petite centaine de kilomètres parcourus pendant la matinée depuis le départ de Lyon, et après avoir pris des forces à Roybon, la montée vers le point culminant routier des Chambaran ne semble pas poser de problèmes. De plus, ayant déjà repéré ce parcours, il nous paraissait facile de remonter d'un seul coup les vélos couchés de la Vipère Noire et de Pitchoun...

fichier 20070317_1155_002d20b_vers_col_madeleine_viere_noire_pitchoun-0.jpg

Mais au fur et à mesure des coups de pédales, il apparaît finalement qu'ils s'éloignent plus rapidement que nous les rejoignons... Nous décidons de les laisser filer pour ne pas exploser dans ces paysages merveilleux et en gardant un peu de forces pour le reste du parcours au relief accidenté...


La descente vers le Col de la Madeleine (F-38-0493) nous demande pas mal d'attention à cause du vent latéral qui souffle fort... En cramponnant le cintre du tandem, on arrive tant bien que mal au Col de la Madeleine, après avoir admiré en contre bas le village de Dionay et nous prenons à droite en direction de Saint Bonnet de Valclérieux...

fichier 20070317_1220_001st_bonnet_de_valclerieux_controle_secret_annule-0.jpg

Lors des inscriptions, je m'étais renseigné auprès d'un organisateur qui m'avait annoncé la tenue d'un contrôle secret ici même, à Saint Bonnet de Valclérieux, dans la Drome des collines... Mais en arrivant, le contrôle semble finalement avoir été annulé en dernière minute... D'ailleurs plus cyclotouristes sont perdus, nous retrouvons justement Jean-Louis Borach qui a fait demi-tour pour donner sa carte de route à qui voudrait bien la pointer...

fichier 20070317_1222_st_bonnet_de_valclerieux-0.jpg

Le village étant désert pendant l'heure du repas, je pense un instant que les organisateurs se sont peut-être absentés et qu'ils reviendront plus tard dans l'après-midi. Ne voulant pas être accusé de ne pas avoir honoré ce contrôle secret, je prends une photo souvenir de la place du village où nous en avons profité pour remplir nos gourdes avant de repartir...

fichier 20070317_1223_003st_bonnet_de_valclerieux_cyclo_perdu-0.jpg

Mais en repartant, d'autres cyclotouristes sont perdus. Doutant un instant que nous sommes aussi sur le même parcours, ils nous demandent:

- Vous êtes aussi sur le 200 ?

Le contrôle est effacé, les routes ne correspondent pas ! C'est par où ?

Comme ils n'ont que la feuille de route pour se repérer, je leur confirme qu'ils sont dans le bon chemin, le numéro des routes ayant changé tout simplement, car nous avons changé de département. Comme les routes départementales sont gérées par le département, il est naturel que leur numérotation (et leur état) changent quand on franchi la frontière du département...

fichier 20070317_1232_vers_miribel-0.jpg

Les cyclos sont rassurés, ils filent devant nous dans la descente et nous ne tardons pas à les retrouver dans la prochaine montée vers Miribel...


La montée vers Miribel est délicate et nous arrivons rapidement dans la vallée de la Limone, à Saint Christophe et Le Laris. Nous prenons ici à droite en direction du Grand Serre. Quand on regarde ce trajet sur une carte, on remarque que cette route remonte tout droit vers le Nord, en étant exposée à tout les vents qui voudraient bien s'y engouffrer. Le vent étant aujourd'hui du nord, notre progression s'en trouve fortement ralentie... Je regarde sur la gauche la première borne qui indique une distance de huit kilomètres avant d'arriver au Grand Serre. Afin de ne pas démoraliser Isabelle, je ne dis rien et fait semblant de ne rien avoir vu... La seconde borne arrive, puis la troisième que je regarde sans mot dire, en trouvant quand même un peu long ces deux kilomètres parcourus en plein vent et sur le petit plateau... Isabelle exprime alors tout haut ce que je viens de penser... Elle a aussi regardé ces bornes et le moral baisse un peu... Finalement l'élevage de chiots arrive sur la droite dans le virage, signe que la montée est bientôt finie et nous nous laissons glisser dans la vallée de la Galaure afin de remonter au Grand Serre...

fichier 20070317_1333_d66_route_avant_le_grand_serre-0.jpg

Cette montée est courte, pas plus de deux kilomètres. Mais au fur et à mesure de l'avancée de la journée, ces dénivelées deviennent pénibles...


Quand nous arrivons au Grand Serre, c'est le début de l'après-midi. A cet instant, nous n'avons plus aucune nouvelle des vélos couchés qui ont filé, les derniers cyclos que l'on a aperçus sont ceux que l'on a renseignés à Saint Bonnet de Valclérieux et qui ont - eux aussi -filé... Isabelle s'exprime une nouvelle fois en remarquant - très justement - qu'on ne voit pas beaucoup de vélos... Je réalise dans mon esprit qu'une nouvelle fois, nous sommes dans les queues des pelotons et nous risquons de finir ce brevet seuls... Bon, c'est quand même mieux en tandem qu'en vélo solo, car nous sommes deux, et il y a quand même un faible risque que nos deux morals baissent en même temps...

Nous traversons le Grand Serre sans nous arrêter et c'est à ce moment que la magie de ces brevets de randonneurs, à allure libre, arrive... Sur la gauche, nous remarquons un vélo, pas trop chargé, que j'identifie de suite comme le vélo d'un autochtone, ne reconnaissant pas du tout son propriétaire... Nous passons devant et soudain derrière, une voix s'écrit dans le village :

- Eh Jean-Philippe ! Vous avez déjà fait votre pause ?

Marc Liaudon vient de sortir du bistrot et nous fait des grands gestes en plein milieu de la ruelle étroite... Le cyclo que nous avons vu n'est autre que Michel Giraud qui avait ôté sa veste jaune et que nous n'avons pas reconnu avec son tee-shirt rouge... Nous ne nous arrêtons pas, la voix de Marc Liaudon nous a redonné de l'énergie et nous savons bien qu'en poursuivant notre chemin, ils ne vont pas tarder à nous rattraper...

fichier 20070317_1407_001thodure_controle-0.jpg

Après avoir croisé dans le camp d'entraînement militaire des Chambaran bon nombre de cyclotouristes du club de Gillonay qui pédalaient en diletante, nous arrivons rapidement à Thodure... Il y a moins de monde que ce matin, mais Jacques Luyat est encore là et nous en profitons pour nous ravitailler après cette boucle de cinquante huit kilomètres avec mille mètres d'élévation...

fichier 20070317_1407_003thodure_controle_michel_giraud_etirements-0.jpg

La bande de Marc Liaudon arrive rapidement... Michel en profite pour glisser quelques étirements pendant ce ravitaillement...

fichier 20070317_1407_004thodure_controle_michel_giraud_etirements_ml-0.jpg

...ou de se relaxer sur un banc en goûtant au soleil... Même pas besoin de partir aux Antilles pour prendre un bain de soleil, il suffit de rester à Thodure, devant la place de l'église...

Photo: Marc Liaudon

fichier 20070317_1407_005thodure_controle_mliaudon_carenca_pitchoun_vipere_noire-0.jpg

Carenca, Pitchoun et la Vipère Noire sont encore là et Marc Liaudon discute avec eux...

fichier 20070317_1408_thodure_controle_louis_delorme_jacques_luyat-0.jpg

Jacques Luyat s'inquiète un instant du pointage des cartes de route en bordure du ruisseau... Un coup de vent, plus fort qu'un autre, aurait finalement vite fait de balayer la précieuse carte dans le ru... N'avait-il pas si bien dit qu'une carte de route s'envola dans l'eau et les organisateurs durent mettre les pieds dans l'eau pour la redonner à son propriétaire afin que son brevet ne soit pas annulé...

fichier 20070317_1413_002thodure_controle_andre_martin_71ans-0.jpg

Pendant ce ravitaillement, nous faisons la connaissance d'André Martin. A 71 ans, il a déjà un bon nombre de Paris-Brest-Paris dans les mollets...

fichier 20070317_1423_001thodure_controle-0.jpg

Sur la place, les discussions vont bon train. Nous avons le plaisir de faire connaissance avec un autre équipage en tandem de la Loire... Madame a son carburant: une bonne plaque de chocolat qui tombe rapidement sous notre tandem mais qui est vite ramassée par sa propriétaire...

fichier 20070317_1423_003thodure_controle_michel_giraud_marc_liaudon-0.jpg

De gauche à droite, Michel et Marc étudient la suite du parcours...


La pause à Thodure nous a redonné du tonus pour les soixante dix kilomètres qui restent. Les vélos couchés viennent de repartir. Nous repartons seuls. Soyons clair, à cet instant, nos sacoches comportent encore deux compotes énergétiques à la pomme, cinq parts de gâteau diagonaliste au chocolat, quatre lunettes de Romans, une petite gourde de miel et deux bananes... En mangeant tout les quarante kilomètres, nous espérons faire encore une pause dans deux bonnes heures, pause qui pourrait être confondue avec le dernier ravitaillement... Finalement, en pédalant doucement, nous sommes rejoints par Michel Giraud, Marc Liaudon et par l'équipage du tandem de la Loire... Inattendu, mais très apprécié, nous pédalons tous ensemble vers Lyon en redoutant le vent du nord qui aurait pu être plus fort vers Pommiers de Beaurepaire...

fichier 20070317_1501_tandem_morent_ml-0.jpg

Ca devient une habitude, à la fin de chaque côte, Marc file devant pour poser son vélo dans le fossé et prendre des photos. Voici nos amis de la Loire en train de maîtriser la danseuse sur leur tandem fabriqué à Grenoble...

Photo: Marc Liaudon

fichier 20070317_1514_001vers_pommiers_de_beaurepaire-0.jpg

Une nouvelle montée se profile...

fichier 20070317_1514_002vers_pommiers_de_beaurepaire_michel_giraud_derriere-0.jpg

Michel Giraud en profite pour rester derrière nous...

Photo prise par derrière...


Après cette montée, une grande descente nous permet de filer dans une vallée parallèle à celle où nous sommes passés ce matin... Nous passons sous le viaduc de la ligne TGV Sud-Est avant de dépasser André Martin et son collègue dans une grande ligne droite. Soudain, une route se profile à droite. Je me souviens avoir vu le panneau indiquant la direction de Meyssiez mais aussi deux petits roquets qui nous ont montré les crocs avant d'essayer de nous poursuivre. Ayant peur de ces bestioles carnivores, j'ai filé tout droit, ne pensant pas qu'il aurait fallu prendre cette route vers Messiez...

fichier 20070317_1544_cours_et_buis_mairie_erreur-0.jpg

Mais en arrivant à Cour et Buis, et ne voyant plus aucune flèche au sol, nous avons découvert notre erreur d'orientation sur notre parcours préalablement tracé sur une carte photocopiée...

fichier 20070317_1545_002cours_et_buis_isabelle_michel_giraud_erreur-0.jpg

Afin de ne pas être accusés d'avoir pris un raccourci et de ne pas avoir honoré un éventuel autre contrôle secret, je nous ai pris en photo devant ce salon de coiffure de Cour et Buis...


Nous avons alors pris la direction de Jardin et de Vienne puis en rejoignant le beau village d'Eyzin Pinet et son château que les autres participants n'ont pas dû voir...

fichier 20070317_1622_moidieu_detourbe_ravito_marc_liaudon-0.jpg

Nous sommes tout naturellement revenu à Moidieu Détourbe où Marc Liaudon nous attendait... Il nous affirme qu'on aurait du prendre cette côte soi-disant intéressante...

fichier 20070317_1623_002moidieu_detourbe_ravito-0.jpg

Les participants s'étirent et se ravitaillent alors que les organisateurs tombent sous le charme de l'église située en contre haut...

fichier 20070317_1623_003moidieu_detourbe_ravito_andre_martin_71ans-0.jpg

André Martin et son collègue arrivent à leur tour à ce dernier ravitaillement... Pendant que nous mangeons nos deux bananes, André affirme qu'il faudrait mettre en prison ceux qui ont fait le parcours car il y a trop de côtes...

fichier 20070317_1623_004moidieu_detourbe_ravito_marci_liaudon_michel_giraud-0.jpg

Michel Giraud est, pour sa part, satisfait de cette randonnée et boit à la santé de Marc...

fichier 20070317_1624_001moidieu_detourbe_ravito_organizers-0.jpg

Les organisateurs sont satisfaits de cette belle journée...

fichier 20070317_1624_002moidieu_detourbe_ravito-0.jpg

...et veillent à l'alimentation de chacun en proposant du sirop, du pain et du chocolat...

fichier 20070317_1636_001vers_luzinay_michel_giraud_marc_liaudon_derriere-0.jpg

Nous repartons tous ensemble vers Luzinay...

Photo prise par derrière...

fichier 20070317_1636_002vers_luzinay_michel_giraud_marc_liaudon_derriere-0.jpg

Marc Liaudon s'inquiète de la progression du tandem de la Loire...

Photo prise par derrière...

fichier 20070317_1638_001vers_luzinay_michel_giraud_derriere-0.jpg

...Michel Giraud en profite pour rester dans nos roues...

Photo prise par derrière...

fichier 20070317_1638_002vers_luzinay_michel_giraud_marc_liaudon_derriere-0.jpg

...et Marc fini par nous dépasser...

Photo prise sur le côté...

fichier 20070317_1702_tandem_morent_derriere-0.jpg

Nous restons un instant derrière avec l'autre tandem...

Photo prise par derrière...

fichier 20070317_1707_une_des_dernieres_cotes-0.jpg

Marc nous présente cette côte comme étant une des dernières de cette journée...

fichier 20070317_1738_tandem_morent-0.jpg

Il en profite pour prendre en photo les amis de la Loire...

Photo: Marc Liaudon

fichier 20070317_1741_tandem_jpb-0.jpg

...ainsi que nous mêmes...

Photo: Marc Liaudon

fichier 20070317_1829_001arrivee_bron-0.jpg

Nous retrouvons le chemin du matin en sens inverse, le compteur dépasse les deux cent quatre kilomètres et nous arrivons au stade de l'ASPTT que l'on avait vu ce matin au lever du jour...

fichier 20070317_1829_002marc_liaudon_chaussettes-0.jpg

Pendant tout cette journée, j'ai été intrigué par ce sac plastique au pied de Marc Liaudon. Il explique l'avoir dissimulé entre deux paires de chaussettes en guise de bon isolant...

fichier 20070317_1830_resultats_brm-0.jpg

Dans le local de l'ASPTT, nous prenons connaissance du nombre de participants...

fichier 20070317_1834_asptt_organizers-0.jpg

Dans la salle voisine, les organisateurs attendent...

fichier 20070317_1835_brm_cartes_de_route-0.jpg

...nos cartes de route afin de les homologuer auprès des autorités parisiennes compétentes...

fichier 20070317_1841_001michel_giraud_marc_liaudon_isabelle-0.jpg

Dans la salle voisine, une assiette de charcuterie avec quelques chips et des fruits nous sont gracieusement distribuées...

fichier 20070317_1841_002carenca_vipere_noire-0.jpg

Nous retrouvons ici Carenca et la Vipère Noire qui sont arrivés depuis pas mal de temps...

fichier 20070317_1842_groupe_atscaf-0.jpg

Sur la table voisine, nous retrouvons les membres du club récompensé pour avoir été les plus nombreux ce jour...

fichier 20070317_1902_chrystel69-0.jpg

Justement, Chrystel69 fait partie de ce club, et après avoir discuté avec elle sur le forum de Paris-Brest-Paris, il est agréable de faire sa connaissance...

fichier 20070317_1909_groupe_atscaf_ml-0.jpg

Parmi ses ami(e)s de club, nous retrouvons au premier rang Jean-Jacques Pech, président du CODEP 69, que nous avons déjà croisé pendant l'Assemblée Générale des amis de l'ASARRA...

Photo: Marc Liaudon

fichier 20070317_1911_andre_martin_71ans_ml-0.jpg

N'oublions pas non plus André Martin qui est quand même bien arrivé malgré les nombreuses bosses...

Photo: Marc Liaudon

fichier 20070317_1913_parking_de_nuit-0.jpg

Ce premier brevet s'achève en fin de journée... Nous regagnons le parking de nuit...



Après ce premier brevet, les chiffres du compteur indiquent une distance de 204 kilomètres pour une élévation cumulée de 2481 mètres... On dépasse largement les mille mètres d'élévation aux cents kilomètres mais les routes de France sont souvent une succession de courtes montées et de courtes descentes comme sur les petites routes de Paris à Brest et retour... Nous avons été chanceux - encore une fois - car deux jours après ce brevet, la neige est revenue, en même temps que le printemps...

Ferez-vous les prochains brevets en tenant la souris de l'ordinateur ou le cintre du vélo ?





fichier arrow_left_20.gif
fichier go_toppage.png

    N'oublions pas nos amis...

logo Eric Vincent

À la mémoire d'Éric Vincent: En tant que participant à ce brevet et ami du Cyclo Club de Gap, je me permets de vous informer du terrible accident qui est survenu samedi 04 Juin 2011 au soir et qui a couté la vie à Éric Vincent, engagé comme nous tous sur ce brevet et renversé par un chauffard ivre. Lire:
Lundi 06 Juin 2011: Article de La Provence et celui du Dauphiné Libéré.
Mardi 07 Juin 2011: Article de La Provence et celui du Dauphiné Libéré.
Mercredi 08 Juin 2011: Article du Dauphiné Libéré.
Jeudi 09 Juin 2011: Article de La Provence, celui du Dauphiné Libéré et ce flash.
Vendredi 10 Juin 2011: Les obsèques d'Éric ont été célébrés à Gap avec beaucoup d'émotions.
Éric avait 47 ans, marié, trois enfants et habitué des BRM de Gap. Le matin, j'ai remarqué sa veste réfléchissante rouge, très visible et qui dénote des habituelles vestes jaunes. J'ai pris la photo ci-contre alors que nous roulions ensemble avant Sauzet avant de poursuivre notre brevet à notre rythme... J'assure la famille de mon soutien moral...


logo Cyril Thimonnier

À la mémoire de Cyril Thimonnier: J'ai appris, pendant le BRM de 600k de Chartres (28), le terrible accident qui a couté la vie à Cyril Thimonnier. Cyril tentait le dernier Brevet qualificatif pour PBP 2011 quand il a été heurté par l'arrière en pleine ligne droite par un automobiliste qui a pris la fuite. L'accident s'est passé juste avant Puiseaux (lieu de contrôle). Lire:
Lundi 13 Juin 2011: Article du Parisien.

La photo ci-contre montre Cyril Thimonnier sur le chemin du retour de PBP 2007 au contrôle de Villaines La Juhel (Crédit photo: Denis Transon). Cyril avait 39 ans et il était père de deux jeunes enfants. J'assure cette nouvelle famille de mon soutien moral...

 

Avertissement

 

Les personnes photographiées sur cette page, acceptent tacitement de figurer sur les pages de mon site internet. Je m'engage à vérifier que les clichés et les annotations ne concernent que le cyclotourisme à l'exclusion de tout autre commentaire. Cependant, pour préserver les libertés individuelles de chacun, chaque personne bénéficie d'un droit de retrait dont elle peut faire usage, n'importe quand, en suivant ce lien