Nombre de visites sur cette page

chiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpgchiffre jpg

logo 10_20070318_1109_002n75_route_viaduc_r1.png

Randonnée d'automne en montagne
Beaufortain, Tarentaise, Maurienne & Oisans



BRM de Grenoble de 300k (26 Mars 2017):
Brevet fini! Merci à toutes et tous pour avoir entouré le Vercors pendant cette longue journée aux trois saisons... Homologations en cours...

audax 100 boncourt




Audax 100k (01/04/2017) ou BRM 1200k (27/07/2017), choisissez votre randonnée!

volgograd 1200k


Mi-octobre. La météo s’annonce estivale. C’est surement la dernière occasion de l’année de partir sur plusieurs jours. Notre choix se porte sur une sortie montagnarde.

fichier 20081010_0000_carte_parcours_r1-0.jpg

Au programme sur 3 jours : Beaufortin, Tarentaise, Maurienne, Oisans. Pour accéder à la carte détaillée, cliquez sur ce lien...





Première journée: De Grenoble (38) à Moutiers (73)

fichier 20081010_0746_001d525_route-0.jpg

Départ à 5h15. En ce vendredi, nous tenons absolument à éviter la circulation des travailleurs entre Grenoble et Pontcharra. Si vous n’aimez pas partir si tôt (surtout en cette saison), une alternative consiste à prendre le train.
Partir tôt ne nous pose pas de problème moyennant chasuble et éclairage. A cette saison, il faut aussi prévoir des jambières et une veste chaude.

fichier 20081010_0819_d925_route-0.jpg

Nous suivons la D1090 (anciennement N90) en direction de Chambéry et bifurquons à droite pour passer à Pontcharra. Il est 07h15; l’heure d’une pause viennoiseries... Nous reprenons rapidement la route vers La Rochette, Aiton, Albertville. De la route à tandem!

fichier 20081010_1124_d925_route-0.jpg

Albertville. Pause à nouveau, le temps de mettre une tenue plus légère. La brume matinale a fait place au soleil. Nous prenons la direction de Beaufort. De suite ça grimpe, ce qui nous laisse le temps d’admirer les teintes automnales sur notre gauche. La route ondule ainsi le long du Doron, jusqu’à Beaufort...

fichier 20081010_1148_003d925_route-0.jpg

A Beaufort, nous pique-niquons, sans beaufort…

fichier 20081010_1230_003d218a_route-0.jpg

Dès la sortie du village, en direction d’Arèches, la pente est raide et on domine Beaufort en quelques coups de pédales.

fichier 20081010_1237_005d218a_route-0.jpg

La palette de couleurs automnales est un régal.

fichier 20081010_1254_004d218d_route-0.jpg

Dans Arèches, nous suivons le panneau Barrage de St-Guérin, Barrage de Roselend.

fichier 20081010_1301_003d218d_route-0.jpg

Après quelques lacets, nous laisserons sur notre gauche la route du barrage de Roselend et poursuivrons vers le barrage de St-Guérin.

fichier 20081010_1307_003d218d_route-0.jpg

De notre route, on voit les lacets de la route que nous venons de quitter. Elle mène au barrage de Roselend par le col des Prés. Une invitation à revenir dans le secteur... C’est tentant, non?

fichier 20081010_1335_003d218d_route-0.jpg

Nous continuons sur cette D218d. Les chalets se font rares. La route est étroite. Un passage à 2 chevrons sur la carte Michelin est un peu raide.
Nous arrivons enfin au pied du barrage de St-Guérin.

fichier 20081010_1343_003d218d_route-0.jpg

En quelques lacets, nous dominons le barrage. Nous sommes à 1580m d’altitude.

fichier 20081010_1345_005d218d_route-0.jpg

Nous apprenons au passage que les barrages de Roselend et de St-Guérin communiquent et sont à la même profondeur.

fichier 20081010_1413_002cv_route-0.jpg

Notre but suivant est d’atteindre le Cormet d’Arèches (F-73-2109), à ne pas confondre avec son voisin, le Cormet de Roselend.
Pendant un temps, la route devient un balcon au dessus du lac artificiel.

fichier 20081010_1421_cv_route-0.jpg

Et puis, quelques lacets plus haut, la route devient piste.

fichier 20081010_1442_001cv_route-0.jpg

Nous ne sommes pas rodés à ce terrain. C’est une découverte. Il faut naviguer pour trouver le passage le plus aisé. On ne va pas vite car ça continue de monter!

fichier 20081010_1454_001cv_route-0.jpg

Nous passerons à côté d’un deuxième lac (presque une mare): le lac des Fées. En contre bas, on retrouve le barrage de St-Guérin.

fichier 20081010_1503_001cv_route-0.jpg

Nous sommes sur le point d’arriver au Cormet d’Arèches. De part et d’autre, l’herbe est comme brulée. Deux semaines auparavant, la neige était tombée...

fichier 20081010_1516_003cv_route-0.jpg

Nous y voilà après environ 4 kilomètres de piste! Il est un peu plus de 15h00.

fichier 20081010_1529_001cv_route-0.jpg

La descente nous attend: 4,5 kilomètres de piste vers Granier! Ça ne sera pas de tout repos, voire même plus difficile qu’à la montée. On se serait plus amusé avec un VTT.

fichier 20081010_1529_002cv_route-0.jpg

Au passage, nous pouvons admirer le Mont Pourri, bien connu des touristes de la Plagne...

fichier 20081010_1640_002d218_route-0.jpg

Voilà enfin le village de Granier et plus bas la vallée de la Tarentaise. En continuant la descente, on arrive dans la vallée, à Aime. Si vous en avez plein les pattes, vous pouvez rejoindre Moutiers directement par les 14 kilomètres de N90. Attention, la circulation peut être importante sur cette portion de route. Quelle contraste après la tranquillité du Cormet d’Arèches! Une option plus touristique consiste à prendre une route balcon de l’autre côté de la vallée.

fichier 20081010_1726_001d220_route-0.jpg

Pour éviter la circulation de la route nationale en fond de vallée, il est possible de rejoindre Moutiers par Notre Dame du Pré et le Col du Tra (F-73-1308a). Prendre alors la direction de Montalbert...

fichier 20081010_1727_005d220_route-0.jpg

...et tout logiquement, celle de Notre Dame du Pré...

fichier 20081010_1734_002d88_route-0.jpg

La route s'élève gentiment dans la forêt...

fichier 20081010_1750_d88_route-0.jpg

En cette fin de journée, une partie de cache-cache se joue avec le soleil...

fichier 20081010_1755_003d88_route-0.jpg

De beaux virages agrémentent cette partie de plaisir...

fichier 20081010_1802_001d88_route-0.jpg

Et juste avant Longefoy, nous retrouvons le soleil...

fichier 20081010_1803_003d88_route-0.jpg

Un soleil rasant en cette fin de journée...

fichier 20081010_1806_004d88_route_longefoy-0.jpg

Souvenir de Longefoy...

fichier 20081010_1808_004d88_route-0.jpg

Pour rejoindre Notre Dame du Pré, la route continue de s'élever...

fichier 20081010_1810_002d88_route-0.jpg

...avant une agréable descente dans une petite plaine...

fichier 20081010_1813_d88_route-0.jpg

La descente se poursuit dans la combe jusqu'à ce petit pont...

fichier 20081010_1818_003d88_route-0.jpg

Et la montée reprend...

fichier 20081010_1822_003d88_route-0.jpg

De toutes ces forces, le soleil éclaire le fond de la vallée de la Tarentaise...

fichier 20081010_1824_005d88_route-0.jpg

Cette vallée est étroite, en voici la preuve avec cette photo qui monte justement la route nationale en fond de vallée...

fichier 20081010_1826_d88_route_nd_dame_du_pre_col_du_tra-0.jpg

C'est juste avant d'arriver à Notre Dame du Pré...

fichier 20081010_1829_001d88_route_nd_dame_du_pre_col_du_tra-0.jpg

...que se situe le col du Tra (F-73-1308a) à 1308 mètres d'altitude...

fichier 20081010_2000_n90_route-0.jpg

Souvenir d'une rapide soirée à l'hôtel avec les vélos dans la chambre...

fichier 20081010_ciclosport_altitude_details-0.jpg

La journée en chiffres: 172 kilomètres, 3018 mètres d'élévation...





Seconde Journée: De Moutiers (73) à Saint Jean de Maurienne (73)

fichier 20081011_0832_005d117_route-0.jpg

Départ de Moutiers à 8h après un solide petit déjeuner. Au menu de la matinée, un col en cul de sac: le col de la Coche (F-73-1434). Dès le départ il faut mouliner sur cette D117 qui mène à Val-Thorens. Le soleil se lève mettant en lumière les couleurs automnales.

fichier 20081011_0833_003d117_route-0.jpg

Le photographe-pédaleur s’amuse de cette lumière rasante...

fichier 20081011_0916_004cv_route-0.jpg

8 kilomètres après être partis, nous quittons la grande route, qu’on imagine très encombrée en hiver, pour la direction du Barrage de la Coche. De suite, la route se rétrécie. L’endroit est superbe, magnifié par la luminosité et les couleurs. Notre vitesse de sénateur nous permet de profiter du paysage...

fichier 20081011_0916_005cv_route-0.jpg

C’est l’été indien!

fichier 20081011_0938_002cv_route-0.jpg

Pour arriver au hameau Le Puits, il faudra avaler un passage à 2 chevrons.

fichier 20081011_0951_003cv_route-0.jpg

On se retrouve dans une zone de plus en plus boisée. Ça monte toujours!

fichier 20081011_1003_cv_route-0.jpg

Cette zone boisée débouche sur le col de la Coche qui donne vue sur le barrage du même nom. Il est 10h00 et nous n’avons fait que 14.5 kilomètres pour 949 mètres d’élévation.

fichier 20081011_1004_001cv_route-0.jpg

Au-delà du col, la route qui contourne le barrage est interdite. Nous ne ferons donc pas la petite boucle qui semblait possible sur la carte routière...

fichier 20081011_1033_001cv_route-0.jpg

Nous redescendons donc par la même route. Tout au fond quelque part, les Ménuires et Val Thorens...

fichier 20081011_1218_d213_route-0.jpg

Retour donc à Moutiers et direction Albertville sans prendre la N90 interdite aux cyclistes sur cette portion. Une petite route parallèle nous amène à La Léchère où nous pique-niquons. Nous avons bien failli ne pas trouver à manger. Il était trop tôt pour le restaurant du village (qui ne fait pas de sandwiches le week-end!). La boulangerie fera notre affaire. Il est 12h10, c’est reparti pour la grimpette! Pour passer de la Tarentaise à la Maurienne, il nous faut franchir le col de la Madeleine (F-73-1993).

fichier 20081011_1220_001d213_route-0.jpg

En bas du col, à l’altitude de 420 mètres environ, la végétation est encore verdoyante.

fichier 20081011_1313_003d213_route-0.jpg

Mais quelques kilomètres plus loin, les couleurs d’automne sont là.

fichier 20081011_1319_003d213_route-0.jpg

Accroché au flanc de la montagne, le petit village de Bonneval-Tarentaise...

fichier 20081011_1322_001d213_route-0.jpg

La pente s’adoucit un peu. Cette portion de route est reposante.

fichier 20081011_1415_001d213_route-0.jpg

La détente sera de courte durée et il faudra se ressaisir pour atteindre Celliers que l’on finit par dominer. Au fond, le Mont-Blanc...

fichier 20081011_1449_d213_route-0.jpg

Les arbres se font rares. Le col n’est plus très loin.

fichier 20081011_1515_003d213_route-0.jpg

Derniers lacets et enfin le col! De l’autre côté, la Maurienne et la vallée des Villards dans le prolongement! Nous avons mis 3h00 depuis la Léchère.

fichier 20081011_1601_003d213_route_vache_tarine_apres_traite-0.jpg

Dans la descente, au dessus de St-François Lonchamp, nous assistons à la séance de traite des vaches qui sont encore en alpage.

fichier 20081011_1709_001d99_route-0.jpg

Pour corser l’affaire, nous décidons de rejoindre St-Jean de Maurienne par une route touristique: environ 6 kilomètres après St-François Lonchamp, nous prenons à gauche la D99 en direction de Montaimont. C’est reparti pour une bonne montée... A Montaimont, nous sommes chaleureusement accueillis...

fichier 20081011_1723_005d99_route-0.jpg

Nous sommes maintenant en direction de Bonvillard et de sa zone nordique.

fichier 20081011_1728_005d99_route-0.jpg

Arrivés à Bonvillard, nous prenons la route du col du Chaussy (F-73-1533). Sur notre gauche, on peut rejoindre le col de la Madeleine par une route puis une piste. A essayer un autre jour !

fichier 20081011_1737_001cv_route-0.jpg

La route du Chaussy qui était goudronnée n’est pas entretenue. C’est une route forestière qui reste roulante malgré tout. La piste du Cormet d’Arèches demandait beaucoup plus d’équilibre.

fichier 20081011_1803_002cv_route-0.jpg

Dans un soleil couchant (nous sommes dans l’ombre pour finir la montée au col), les aiguilles d’Arves apparaissent tout d’un coup, encore ensoleillées.

fichier 20081011_1805_004cv_route-0.jpg

Et nous voilà au col du Chaussy (F-38-1533)! Depuis la bifurcation avec la D99, nous avons fait 10 kilomètres environ pour 670 mètres d’élévation. Il est 18h00.

fichier 20081011_1824_002d77_route-0.jpg

Là-bas au fond, St-Jean de Maurienne où nous ferons étape. Nous atteindrons la ville par la D77 en passant par Le Chatel et un col qui passe inaperçu: le col du Ventour (F-73-0780).

fichier 20081011_ciclosport_altitude_details-0.jpg

Il est temps d’arriver car la nuit tombe. Nous avons d’ailleurs remis la chasuble. L’hôtel Bernard nous accueille. Dans un décor années 70, l’accueil est chaleureux. La journée en chiffres: 107 kilomètres, 3337 mètres d'élévation...





Troisième journée: De Saint Jean de Maurienne (73) à Grenoble (38)

fichier 20081012_0840_002d110_route-0.jpg

Nous quittons Saint Jean de Maurienne à 08h15. Pour aller au Col de la Croix de Fer (F-73-2064a) via le col du Mollard (F-73-1638), nous prenons la D110. Une route qui va au fond d’une combe en suivant l’Arvan.

fichier 20081012_0859_001d110_route-0.jpg

Au fond de la combe, au hameau de Gevoudaz, la route s’élève d’un coup. Une succession de lacets nous fait prendre rapidement de l’altitude. Le tout dans un décor multicolore.

fichier 20081012_0911_002d110_route-0.jpg

Sur le versant en face, on voit la D926 avec une entrée de tunnel. Cette route est une autre possibilité pour aller à la Croix de Fer depuis St-Jean de Maurienne, sans passer par le col du Mollard.

fichier 20081012_0923_002d110_route-0.jpg

Soudain, les aiguilles d’Arves! Comme hier au Chaussy, elles apparaissent subitement et semblent beaucoup plus proches ce matin.

fichier 20081012_0929_001d110_route-0.jpg

Vue d’ensemble du hameau Le Collet.

fichier 20081012_1015_003d80_route-0.jpg

Nous venons de passer Albiez-Le-Vieux...

fichier 20081012_1019_006d80_route-0.jpg

...Juste au dessus se trouve le col du Mollard avec une vue imprenable sur les aiguilles d’Arves. Nous venons de gravir 1000 mètres sur 18.5 kilomètres en un peu plus de 2h00.

fichier 20081012_1045_003d926_route-0.jpg

S'en suit une descente jusqu'au pont de Belleville où nous rejoignons la D926 que l’on avait pu voir de loin en montant à Albiez-Le-Vieux. Direction le col de la Croix de Fer à gauche...

fichier 20081012_1158_002d926_route-0.jpg

Sur la photo, nous voyons bien la vallée par laquelle nous sommes arrivés et qui nous a fait traverser Saint-Sorlin d’Arves. La sortie du village est raide; la pente devient ensuite plus douce (toute proportion gardée)...

fichier 20081012_1159_003d926_route-0.jpg

La verdure se raréfie au profit des tons orangés-rouges.

fichier 20081012_1221_001d926_route-0.jpg

Nous approchons doucement du col...

fichier 20081012_1223_004d926_route-0.jpg

Nous y voilà! Le ciel s’est couvert au cours de la montée. Il est tout juste midi!

fichier 20081012_1320_002d926_route-0.jpg

En contre-bas, se trouve le Col du Glandon, dominé par les Aiguilles de l'Argentière...

fichier 20081012_1330_001d526_route-0.jpg

Plus loin, le barrage de Grand Maison nous ramène en Isère...

fichier 20081012_1342_002d526_route-0.jpg

Dans une série de lacets, nous passons sous le barrage de Grand-Maison).

fichier 20081012_1458_d1090_route-0.jpg

Dans le Défilé de Maupas, une courte mais très sévère remontée est inévitable pour atteindre Le Rivier d’Allemont. Pour celui qui ne s’y attend pas, la surprise est désagréable, voire douloureuse. Nous rejoindrons Allemont par la D43. Il est 15h00 quand nous nous retrouvons dans la vallée de la Romanche, sur la D1091, en direction de Grenoble. A cette heure, la circulation est moindre. Il ne nous reste plus qu’à glisser vers Grenoble que nous atteignons avant 17h00.

fichier 20081012_ciclosport_altitude_details-0.jpg

La dernière journée en chiffres: 113 kilomètres, 2076 mètres de dénivelée.



 



fichier go_toppage.png

    N'oublions pas nos amis...

logo Eric Vincent

À la mémoire d'Éric Vincent: En tant que participant à ce brevet et ami du Cyclo Club de Gap, je me permets de vous informer du terrible accident qui est survenu samedi 04 Juin 2011 au soir et qui a couté la vie à Éric Vincent, engagé comme nous tous sur ce brevet et renversé par un chauffard ivre. Lire:
Lundi 06 Juin 2011: Article de La Provence et celui du Dauphiné Libéré.
Mardi 07 Juin 2011: Article de La Provence et celui du Dauphiné Libéré.
Mercredi 08 Juin 2011: Article du Dauphiné Libéré.
Jeudi 09 Juin 2011: Article de La Provence, celui du Dauphiné Libéré et ce flash.
Vendredi 10 Juin 2011: Les obsèques d'Éric ont été célébrés à Gap avec beaucoup d'émotions.
Éric avait 47 ans, marié, trois enfants et habitué des BRM de Gap. Le matin, j'ai remarqué sa veste réfléchissante rouge, très visible et qui dénote des habituelles vestes jaunes. J'ai pris la photo ci-contre alors que nous roulions ensemble avant Sauzet avant de poursuivre notre brevet à notre rythme... J'assure la famille de mon soutien moral...


logo Cyril Thimonnier

À la mémoire de Cyril Thimonnier: J'ai appris, pendant le BRM de 600k de Chartres (28), le terrible accident qui a couté la vie à Cyril Thimonnier. Cyril tentait le dernier Brevet qualificatif pour PBP 2011 quand il a été heurté par l'arrière en pleine ligne droite par un automobiliste qui a pris la fuite. L'accident s'est passé juste avant Puiseaux (lieu de contrôle). Lire:
Lundi 13 Juin 2011: Article du Parisien.

La photo ci-contre montre Cyril Thimonnier sur le chemin du retour de PBP 2007 au contrôle de Villaines La Juhel (Crédit photo: Denis Transon). Cyril avait 39 ans et il était père de deux jeunes enfants. J'assure cette nouvelle famille de mon soutien moral...

 

Avertissement

 

Les personnes photographiées sur cette page, acceptent tacitement de figurer sur les pages de mon site internet. Je m'engage à vérifier que les clichés et les annotations ne concernent que le cyclotourisme à l'exclusion de tout autre commentaire. Cependant, pour préserver les libertés individuelles de chacun, chaque personne bénéficie d'un droit de retrait dont elle peut faire usage, n'importe quand, en suivant ce lien